Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

vendredi 7 juillet 2017

Dernières niouses de la maternoche de l'année (et c'est pas dommage).

"- Oooh, il est mignon ton petit lapin qui fait du surf, dis donc!
- c'est pas un lapin, d'abord, c'est mon tonton!"
 (j'espère qu'il a pas la dentition qui va avec les oreilles, ton tonton)


Quand je pense qu'il m'est arrivé de me plaindre d'avoir un gâteau d'anniversaire de dix centimètres de diamètre à découper en 29 parts
(gâteau ton poids en smarties que même un petit allongé à côté n'est pas aussi grand, je crois)


Aujourd'hui, le truc de dingue (vous allez voir), j'ai profité de l'escabeau et du décrochage de dessins en hauteur pour (sous vos applaudissements) (et vos zieux zéblouis)
mettre la pendule de la classe à l'heure d'été. 

Et on se quittera sur ces mots de mon petit G. qui s'en va au CP à la rentrée et je ne m'en remettrai jamais, à qui je disais tout à l'heure que c'était la quille et qui m'a répondu La jonquille, tu veux dire, Maîtresse, parce qu'on est heureux d'être en vacances??

mardi 4 juillet 2017

Vis ma vie d'instit de mater de derrière les fagots.

La maman qui décide d'y aller au culot, une veille de sortie de fin d'année:
son petit n'aime pas les pique-niques, 
est-ce qu'on pourrait l'en dispenser et le garder à l'école??


la tête de la collègue
(et de toutes les personnes à qui elle raconte ça depuis)
 (la tienne en ce moment-même, aussi, je parie)



 quand on répond à la maman que tout le personnel de l'école participe au pique-nique
et que si son enfant n'aime pas les pique-niques
elle peut tout à fait le garder chez elle 
(vu qu'en plus c'est très pratique: elle ne travaille pas)

quand finalement, le petit aime les pique-niques
il viendra, tout compte fait.

mardi 27 juin 2017

Tu vas visiter c'est le grand jour leur future classe de CP à la grande école avec tes élèves de grande section, et au moment où le grand portail électrique s'ouvre grand devant nous, le grand silence se fait soudain dans les rangs et la petite main que tu tiens serre encore un peu plus la tienne, J'ai peur, Maîtresse.

dimanche 25 juin 2017

Vrac micmac et foutrac du dimanche soir, en vite fait (pas super) bien fait

On savait l'aïeule à la pointe de la technologie, mais assister à son tout premier whats*app? avec sa petite-fille, ça vaut de l'or  (Démarrer un chat? DEMARRER UN CHAT? mais ça veut dire quoi, ça??et il faut regarder oùù? et pourquoi je me vois et je vous vois paaas??)

Brisefer qui nous a fait l'honneur de sa présence ce week end -et à chaque fois qu'il vient c'est fou je dois me réhabituer à son bordel un peu partout, à sa grosse voix et à son appétit d'ogre- est reparti pour de nouvelles aventures, Minipuce s'en est allée une semaine à la mer avec GrantAmour (courage, GrantAmour!) et Puceminus s'en va mercredi pour trois semaines au pays des dieux avec les aïeux, ça va être coolraoul un peu chez moi, mondieumondieu c'est pas dommage.

Pfff, mais c'est maintenant que je suis coolraoul, 
c'est tout. de. suite qu'il faut revenir, Sweetheart.


[PS: j'ai adoré Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson, très belle histoire d'amour. Et puisqu'on parle d'amour, il y en a plein dans Yo tambien, film espagnol de 2010, qu'il faut voir absolument, si vous m'en croyez. Et l'aïeul vient de me prêter le dernier Vargas, je n'y suis pour personne dans les heures qui viennent.]

[PS2: dimanche prochain, j'ai du monde à la maison, qu'est-ce que je lui réclame, à votre avis??]

dimanche 18 juin 2017

Le bide.

Ce qui est quand même formidable, je vais vous dire, c'est de jouer notre pièce, objectivement la plusse drôle de tous les temps (au moins) un dimanche en plein air, en plein cagnard, devant un public qui n'a pas ri une seule fois, (nan pas. une. seule. fois), et peut-être même jamais souri (mais je ne saurais le jurer: je jouais avec le soleil dans les yeux et je transpirais des cils), nous a applaudi mollement avant de se précipiter sur le buffet et n'a laissé qu'à peine plus de 100€ dans le chapeau. Ce qui est formidable, vous disais-je, c'est de faire un (bon gros) bide, (le premier) (le seul, on espère, pour ne rien vous cacher) parce que ça arrive même aux meilleurs, il paraît.

N'empêche que pour la dernière de la saison, qui aura lieu dans quelques jours, on a décidé de ne prendre aucun risque et de placer les copains aux endroits stratégiques dans la salle, avec pour mission de rire de toutes ses ratiches comme une baleine bossue, à pleine glotte, à bedaine déboutonnée, à s'en décrocher les côtes et le râtelier, à s'en donner mal au bide.



Ami(s) chartrain(s), c'est ta dernière occase de rigoler.

dimanche 11 juin 2017

Vrac micmac et foutrac du dimanche soir.

Les mois de juin se suivent et se ressemblent, j'en ai bien peur ma pauvre Lucette, et je n'ai même pas le temps de venir me plaindre par ici, pour te dire. Pourtant j'en aurais des raisons de me plaindre, ah ça. Par exemple, j'étais d'accord pour aller voter aujourd'hui, mais les professions de foi que j'ai reçues cette semaine correspondaient à deux circonscriptions différentes (comme je ne sais pas de laquelle je fais partie, ça ne m'a pas gênée tant que ça, tu me diras) et le candidat écolo était celui du département voisin, carrément (là, j'ai bien vu qu'il y avait comme un souci); bref, je veux bien y mettre du mien et aller voter par 40° à l'ombre alors que c'est pas chrétien de sortir quand il fait si chaud, surtout pour aller voter, mais je voudrais bien savoir pour qui je vais bien pouvoir le faire (accessoirement).
Ce matin, j'ai dit à Puceminus que je partais faire un tour au (petit) bric à brac du quartier voisin, et je n'en suis revenue que trois heures plus tard, la faute que j'ai croisé à la queue leu leu tous mes petits élèves passés présent et futurs (on m'a présenté les petites soeurs), et que j'ai actualisé (longuement, donc) les derniers potins avec copine F.
Vois comme je deviens sage en prenant de l'âge la bedaine: il y a deux ans à la même époque je stressais parce que Brisefer passait le bac (je stressais à sa place, je veux dire), et aujourd'hui, à quatre jours de la philo de Minipuce je suis parfaitement sereine. (Elle hyperventile légèrement, elle, en revanche) (tu as relevé l'euphémisme, j'espère).
Son dossier d'admission en prépa, quant à lui, c'est pas un euphémisme, 18 (dix-huit) pages à remplir en 48 heures je vous prie, avec des questionnaires plus longs que mes bras, des enveloppes à ranger dans d'autres enveloppes sur lesquelles tu dois coller une feuille pré-remplie et cocher les papiers que tu as mis dedans, le truc de din-gue. La liste de suggestion de bouquins à lire pendant l'été, très mignonne elle aussi, je recommande, 18 (dix-huit) pages également (18, le chiffre magique cette année, assurément).
Avec mes petits élèves ces derniers temps, on a parlé de Thomas Pesquet, qui il est où il est ce qu'il fait et ils avaient pour consigne de regarder son retour sur terre vendredi dernier avec papa et maman à la télé. Lundi matin on en recause, tout le monde l'a vu et en est fort réjoui, tout particulièrement une petite qui me hurle dans les oreilles que Je l'ai vu, je l'ai vu, je l'ai vu!! et où tu l'as vu, cocotte? je lui demande. Elle tend le bras derrière elle: Ben dans le couloir, tiens! (ben oui tiens!)

Statistiquement, j'ai plus de chances d'avoir Mads ou Thomas Pesquet dans mon couloir?

mardi 6 juin 2017

wifi à tous les étages.

L'autre jour, l'Ours et moi on a fait une folie, (on a acheté une télé), (le truc de fou, hein). En rentrant à la maison, on a annoncé à Puceminus que dans quelques jours nous serait livrée une surprise. Evidemment elle a voulu savoir qui que quoi dont qu'est-ce, et de fil en aiguille, on a fini par lui faire croire que ce qu'on allait nous livrer, c'était un monumental arbre à chat de tout confort pour notre Minouchette, à plusieurs étages et à la pointe de la technologie. C'est quand on lui a parlé du wifi dans la chambre à coucher qu'elle a commencé à tiquer.

dimanche 28 mai 2017

Vrac micmac et foutrac du dimanche soir.

Je ne voudrais surtout pas avoir l'air de me plaindre, d'autant que ce n'est pas la première fois (que je vais avoir l'air de me plaindre de ça), mais la fête des mères qui tombe le même week end que ton anniv, c'est comme être né le jour de Noël: ça craint du boudin, on te fait le coup du d'une pierre deux coups et ça va bien comme ça, si tu vois ce que je veux dire (moi je vois très bien). Bref, on a fêté une fois encore en une fois mon éternelle jeunesse et ma fête de mère. Sauf Brisefer, qui campait dans le pays basque. J'ai eu une fausse joie quand le téléphone a sonné samedi matin: youpiyeah, mon fils pour une fois n'a pas oublié mon annive! En fait si, il avait oublié, il appelait juste pour demander un truc à son père. Pas grave, il se rattrapera demain ai-je pensé, pour ma fête. Bah bernique, le lendemain, il n'a même pas téléphoné à son père.

A part ça côté lecture j'ai aimé, assez, La renverse d'Olivier Adam, un peu La tresse de Laetitia Colombani et côté ciné pas du tout du tout le dernier Ozon l'amant double, que j'ai trouvé prétentieusement débile, mal joué et looong, je suis bien contente qu'il n'ait pas été primé à Cannes, c'eût été un vrai scandââle (je suis méchante quand je veux si je veux.)
(A propos de Cannes et de scandale, vous n'avez pas trouvé aussi que ça manquait furieusement de Mads, cette année?)

Allez mes petits zamis, haut les coeurs, demain c'est presque comme un jour de rentrée après ce long week end, mes petits me feront encore à coup sûr de jolis dessins quand je demanderai de dessiner quelque chose qui est dans la classe.
Ceci est une chaise renversée 
(la plusse belle qu'il m'a été donné de voir de toute ma vie, d'ailleurs)
(oui, c'est le bordel dans ma classe, il y a des chaises renversées, même)


lundi 22 mai 2017

Nan mais franchement

Cher magasin Botruc rue de Rennes, tu peux arrêter de m'envoyer des mails à tout va, parce que j'en ai un peu rien à foutre de tes conseils déco et de ton petit déjeuner quand je lis les astérisques, (si tu étais un peu malin, tu ne préciserais rien du tout.)
Sûûûrement que je vais prendre rendez-vous, si tu me dis qu'il y aura pas Mads, nan mais franchement, pff.

Vous vous demandez si les meubles qui vous font craquer s'adapteront bien à votre intérieur ?* Laissez nos décorateurs d'intérieur vous aider !


*Malheureusement, nous ne pouvons pas vous prêter Mads Mikkelsen pour voir s'il est bien assorti à votre intérieur...




LE PETIT DÉJEUNER EST SERVI 
dans votre magasin (...) Rue de Rennes
de 10h à 12h 


À l'occasion de cette journée,
une offre exceptionnelle vous attend dans votre magasin* !
*Mads Mikkelsen ne sera malheureusement pas présent à ce petit-déjeuner :)

mercredi 17 mai 2017


Euh. On pourrait peut-être récupérer l'intégralité de notre salle de motricité, maintenant, nan? (ne me dites pas que ça va rester là jusqu'aux législatives).

dimanche 14 mai 2017

Vrac, micmac et foutrac du dimanche soir.

Quand je vous dis que grâce à mes petits élèves je sais tout sur tout: cette semaine, j'ai même pu savoir qui avait préféré aller faire du manège à la fête foraine plutôt que d'aller voter, qu'untel a voté pour celui qu'on a gagné et que maman a voté pour Marine Lapine et qu'elle a pleuré, même, parce qu'elle a perdu.
En 2002, mon Brisefer, alors âgé de cinq ans, avait annoncé tout fiérot à sa maîtresse au lendemain du premier tour que j'avais voté Chirac, (ce qui était parfaitement faux) (mais prémonitoire, cependant).

J'ai enfin vu Divines, [grâce à copine F., qui, je ne sais pas comment elle fait, est toujours rang 1 quand je suis rang 18 dans les réservations des films à la médiathèque, je la soupçonne de (nan rien)(en plus, elle me fait profiter de son rang en me faisant passer devant tout le monde, c'est bien la preuve que (nan rien)]; je n'avais pas voulu aller le voir à sa sortie en salle parce que je n'avais pas aimé du tout la façon dont les actrices et la réalisatrice du film avaient reçu leur prix à Cannes (on a les a priori qu'on mérite), (moi je suis de la vieille école: tu reçois ton prix tu restes digne et tout en émotion feutrée, merci papa merci maman et merci ma première maîtresse de maternelle qui m'a donné envie de faire ce métier, tu écrases éventuellement ta larmichouille, mais discrétos et tu sors avec ta distinction sous le bras et ta dignité sous l'autre, hein.)
Alors je serai brève, j'ai été bouleversée par ces filles et cette histoire.

Et sinon, comment ça, demain c'est pas lundi férié???
Y aurait pas un lundi férié qui traîne quelque part, Chaton?

Post scrotum: Bon anniversaire, Griffollet! ( si c'est pas la classe à Dallas, ça, de recevoir un nouveau Président pour son annive!)

mercredi 3 mai 2017

Ambiance de chez nous.

"- Bellzouzou (à l'Ours-son-mari, qui se trouve de l'autre côté de la maison) : mais arrêteeeeuh donc de parler tout seul, tu es en train de devenir gâteux!
- L'Ours, (indigné) : mais je ne parle pas du tout tout seul: je parle à (Minipuce)! (qui se trouve dans sa chambre, assez loin de lui)
-Minipuce, (ton d'adoleschiante, criant depuis sa chambre) : meuh nan, il me parle pas, il parle tout seul comme d'habitude, et si maintenant vous pouviez vous taire tous les deux, ça serait bien: je bosse, moi!"

lundi 1 mai 2017

Vrac, micmac et foutrac du lundi férié soir.

Dis-moi que chez toi aussi c'est comme chez la famille Bellzouzou, où on passe deux semaines à se dire tout haut les uns aux autres keski fait beau et chaud dis donc il faut absolument qu'on sorte la table le hamac les chaises longues dans le jardin c'est trop bête de ne pas en profiter, et quand enfin on a sorti la table le hamac les chaises longues c'est trop bête il pleut il fait plus beau, dis donc.

Vu le docu A voix hautepassionnant, on en sort plein d'optimisme et d'énergie, et d'admiration, aussi. 'Reusement qu'y a des petits jeunes courageux et tenaces (et drôles et beaux et touchants et talentueux), ma bonn'Lucette. J'avais emmené Puceminus avec la peur qu'elle s'y ennuie un peu, et elle en est sortie toute guillerette. Si ça passe près de chez toi, vas-y mon ami, et amènes-y tes zenfants pour leur donner envie de causer bien la rhétorique.

A part ça pas grand'chose comme tu peux voir, je peux toutefois te montrer une photo de mon lilas qui est en fleurs (à défaut de muguet) (vu que j'ai jamais de muguet dans mon jardin au 1er mai) (ni jamais, d'ailleurs) ou mieux: un petit gif de Mads en caleçon si tu me le demandes avec le mot magique comme mes petits élèves, fais-moi toi plaise, allez.

mercredi 26 avril 2017

La confiance règne.

Ce matin, une maman qu'on avait appelée (chez elle. pas.à.son.travail, je me dois de le préciser, pour être tout à fait précise, juste pour ça) afin qu'elle vienne récupérer son fils qui avait de la fièvre et toussait sans discontinuer, est arrivée (une bonne heure plus tard, je me dois aussi de le préciser, pour être tout à fait précise, juste pour ça), furibarde, avec son propre thermomètre pour vérifier.

dimanche 23 avril 2017

Ha mon beau château.

Je m'aperçois avec stupéfaction que je vous ai laissés trois semaines sans rien dire, mes zamis.
Bon, personne ne s'en est plaint, c'est que ça vous a fait des vacances aussi, hein, et vous m'en voyez ravie. Hum.
Trois semaines qui sont passées je ne sais où, j'ai juste fait ma star dans le super chouette quartier des Batignolles à Paris, vu Je danserai si je veux (non mais)(très très bien) et Romain Duris dans Cessez-le-feu (miam), et découvert après la bataille comme presque toujours la trilogie d'Elena Ferrante [le premier tome m'avait été offert par L'aïeule à Noël avec un J'ai pas lu jusqu'au bout, c'est pas super, je l'avais mis de côté pour les temps de disette, donc, et commencé mollement il y a quelques jours. En réalité ça me plaît beaucoup beaucoup, j'ai couru acheter la suite et je me régale tout en faisant traîner aussi parce que j'imagine parfaitement bien la frustration que ça va être quand j'aurai fini le troisième tome. Bref, Bellzouzou l'aïeule, je te jure que ça vaut la peine de t'y remettre.] 
Je crois bien que c'est à peu près tout.

Ah oui, je suis allée voter, aussi, sans savoir vraiment pour qui jusqu'à l'isoloir, c'était bien la première fois que ça m'arrivait, et je suppose que je n'étais pas la seule. Je n'ai confiance en absolument aucun sauf un (peut-être), à qui j'ai donné (mollement) ma voix. Et si c'est c'est Pen-ible contre Sourcils-broussailleux au second tour, je m'abstiendrai.sans.vergogne je vous jure. 


A part ça, donnez-moi de vos nouvelles, hein, j'ai pas l'air comme ça, mais ça me fait toujours plaisir.